Search
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Search in comments
Filter by Custom Post Type

Le sceau des prophètes

 Le sceau des prophètes, Premier et dernier

Allah a dit : ﴾Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le sceau des prophètes ﴿ (Al Ahzab, V 40).  Le sceau des prophètes avec ses deux sens antonymiques ; premier et dernier des prophètes, ce qui est sceller est clos, du début à la fin.

Le sceau des prophètes ; est le premier avec qui la prophétie a débuté

Dis: “Si le Tout Miséricordieux avait un enfant, alors je serais le premier à l’adorer” ﴿ (Al Zokhruf, V 81). (J’étais prophète et Adam git dans sa boue d’argile)

(La première création d’Allah est la lumière de ton prophète, Jabir).

Le sens donné par le dernier est, c’est lui qui a scellé toutes les prophéties. Plus de prophètes après lui.

Le Cheikh Ismail Broussoué dit : « on l’appelle, que la prière et le salut soit sur lui, le Sceau (Al Khatam) ; parce que son Sceau (cachet) est déposé sur le coffre du trésor de toute l’existence. Et on l’appelle aussi L’ouvreur, parce qu’il est en même temps, la clé qui ouvre ce trésor éternel, il ne peut être ouvert que par lui, et scellé que par lui, et on ne peut connaitre le contenu du trésor que par le Sceau qui est la clé du trésor éternel, et c’est ainsi qu’il s’est produit le flux caché du savoir par la langue du bien aimé, et c’est pour ça qu’on appelle le Sceau (Khatam), le bien aimé d’Allah, parce que l’empreinte du Sceau (prophète) impacte le trésor de la royauté céleste par l’image de l’amour dans le trésor en entier»

Son Sceau est déposé sur le coffre du trésor de toute l’existence, en premier et en dernier, en externe et en interne, par lui (le Sceau) a ouvert et a scellé le trésor.

Le Sceau entoure le doigt de tout bord, et ce n’est que le Sceau des prophètes, que la prière et le salut soit sur lui, il entoure et encercle tous les prophètes en premier et en dernier et englobe aussi la sphère de l’existence, en premier et en dernier, en externe et en interne, il est le Sceau (Al Khatam), parce que l’existence a été cantonnée et confinée dans sa prophétie, et de par son message, elle a jailli, émané, émergé.

C’est ce que le Cheikh Kettani, que la miséricorde soit sur lui, a formulé par «L’unifié au cœur de la multiplicité et le multiplié au cœur de l’unité»; la Khatmiya, (le caractère de ce qui est «Khatm» Sceau) revêt pour La vérité Mohammadienne, à la fois,  tantôt le statut de l’unité, tantôt le statut de la multiplicité, voyant cela, certains exégètes ont parlé de l’Unicité de l’être, d’autres gnostiques n’ont cru voir que la continuité de l’écoulement de la Vérité Mohammadienne dans l’existence, depuis le début de l’existence.

Le Cheikh Mohammed Ben Abdel Kebir El Kettani dit Que Le messager d’Allah, Le prophète Mohammed, que la prière et le salut soit sur lui, est né Prophète.

«que depuis qu’il a surgit, que la prière et le salut soit sur lui, au monde matériel, il s’est présenté avec la Prophétie établie et investie en lui tout en ayant le Message confiné ou cantonné dans sa vérité, jusqu’au jour de sa révélation. Et il n’en n’a pas délivré mot, bien qu’il sût et fût en possession de tout son contenu (le Message).

Il était investi de la prophétie et du message pendant tout ce temps, je veux dire avant la descente de l’Ange…Le coran lui était formulé et explicité bien avant la quarantaine, et pour preuve ; ﴾Certes c’est toi qui reçois le Coran, de la part d’un Sage, d’un Savant﴿ (Al naml, V 6). ».

« La révélation, de la table de son Ahmadia se lit et sur sa Maohamadia se récite, La prophétie, c’est quand il dit (j’étais prophète et Adam entre l’Âme et le Corp.), et pour le Message, le Coran dit : ﴾Et lorsqu’Allah prit cet engagement des prophètes : “Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un messager vous viendra…﴿ (Al Imrane, V 81). Il lui a attribué le nom de Messager dans ces temps lointains, pour lui et pour les prophètes et messagers qui l’ont devancé jusqu’au moment de son apparition. »  {Kitab Diwana Bittassarrof}. 

Ecrit en arabe par M. Mohamed Ben mbarek 

Traduit en Français par M. Abou Maryem

ورد في لسان العرب: خَتَم زَرْعَهُ يَخْتِمُه خَتْماً وخَتَم عليه سقاه أَولَ سَقْيَةٍ، وهو الخَتْم

Je n’ai pas pris la peine de traduire ce passage, parce que j’ai jugé, vous en convenez certainement, qu’il ne sera d’aucune valeur instructive pour le lecteur francophone.

================================================================

Le sceau des prophètes, Premier et dernier

Traduction de sens privilégiant le français

Allah a dit : ﴾Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le sceau des prophètes﴿  (Al Ahzab, V 40).  Le Sceau des prophètes

Le terme Sceau (Khatam en arabe), revêt deux significations contraires, il signifie le premier des Prophètes et le dernier des prophètes.

Ce qui est scellé est clos, de tous bords, du côté de l’ouverture et du côté de la fermeture, du début à la fin.

Le Sceau des prophètes ; est le premier avec qui la prophétie a débuté, la prophétie a commencé par lui. En voici des preuves du coran et du Hadith (Paroles du prophète)

Dis: “Si le Tout Miséricordieux avait un enfant, alors je serais le premier à l’adorer”﴿  (Al Zokhruf, V 81). (J’étais prophète et Adam git dans sa boue d’argile)

(La première création d’Allah est la lumière de ton prophète, Jabir).

Le sens voulu par le dernier des prophètes est, c’est lui qui a scellé la prophétie. Plus de prophètes après lui. Allah n’enverra plus jamais de prophètes après Mohammed.

Le Cheikh Ismail Broussoué dit : « on l’appelle, que la prière et le salut soit sur lui, le Sceau (Al Khatam) ; parce que son Sceau (cachet) est apposé sur le scellement du coffre du trésor de toute l’existence. (A supposé que toute l’existence, du début de la création jusqu’au jour du dernier jugement, est un trésor contenu dans un coffre). Et on l’appelle aussi L’ouvreur, parce qu’il est en même temps, la Clé qui ouvre ce trésor éternel, il ne peut être ouvert que par lui, et scellé que par lui, et on ne peut voir et connaitre le contenu du trésor, que par le Sceau qui est, en même temps, la Clé du trésor éternel. Et c’est ainsi qu’il a intégré (Le Prophète) du début à la fin, tout le savoir, humainement concevable, en lui. C.a.d. que, le flux caché du savoir s’est matérialisé à travers la parole du bien aimé d’Allah. Donc le Sceau (Khatam), le bien aimé d’Allah, non seulement il ouvre et il scelle « le Trésor » mais son empreinte, impacte le trésor de la royauté céleste par l’image de l’amour divin dans le trésor en entier »

Son Sceau est apposé sur le coffre du trésor de toute l’existence, en premier et en dernier, en externe et en interne, par lui (le Sceau) est ouvert et scellé le trésor.

Le Sceau (Al Khatam) entoure le «doigt» de tout bord, et ce n’est que le Sceau des prophètes, que la prière et le salut soit sur lui, qui entoure et encercle tous les prophètes et englobe aussi la sphère de toute l’existence, en premier et en dernier, en externe et en interne, il est le Sceau (Al Khatam), parce que toute la création ou l’existence a été cantonnée et confinée dans sa prophétie, et de par sa révélation, de par son message, elle a jailli, émané, émergé.

C’est ce que Cheikh Kettani, que la miséricorde soit sur lui, a formulé par « L’unifié au cœur de la multiplicité, et le multiplié au cœur de l’unité » ; C.a.d. L’unifié est le noyau de la multiplicité ou pour rester fidèle à l’expression utilisé par Cheikh Kettani, L’unifié est l’œil de la multiplicité et le multiplié est l’œil de l’unité.

Khatmiya, (le caractère de ce qui est « Khatm » Sceau) revêt pour La Vérité Mohammadienne, ou l’essence de la raison d’être du prophète, à la fois, tantôt le statut ou la station de l’unité, tantôt le statut ou la station de la multiplicité, voyant cela, certains exégètes ont parlé de l’Unicité de l’être, d’autres gnostiques n’ont cru voir, que la continuité de l’écoulement de la Vérité Mohammadienne dans l’existence, depuis le début de l’existence.

Le Cheikh Mohammed Ben Abdel Kebir El Kettani dit Que Le messager d’Allah, Le prophète Mohammed, que la prière et le salut soit sur lui, est né Prophète.

« …que depuis qu’il est , que la prière et le salut soit sur lui, dans le monde des hommes, il était Prophète, il s’est présenté avec la Prophétie établie, investie et cristallisé en lui tout en ayant, toujours en lui, le Message confiné ou cantonné dans sa vérité, dans son essence jusqu’au jour de sa révélation. Et pendant tout son vécu, il le savait et il n’en n’a pas parlé, il n’en n’a pas délivré mot, bien qu’il sût et fût en possession de tout son contenu (le message).

Il était investi de la prophétie et du message (Prophète et Messager de Dieu) pendant tout le temps qu’il vécut à la Mecque autour des siens, je veux dire avant la descente de l’Ange Gabriel. Le coran lui était révélé, formulé et explicité bien avant la quarantaine, et pour preuve ; ﴾Certes c’est toi qui reçois le Coran, de la part d’un Sage, d’un Savant﴿  (Al naml, V 6)….. ».  Ce verset nous renseigne que le Prophète, que la prière et le salut soit sur lui, reçoit la parole divine d’Allah, en entier et sans intermédiaire de l’ange Gabriel, directement d’Allah.

« …La révélation, se lit de la table de son Ahmadia et se récite sur sa Maohamadia.

Il a reçu le coran ou la révélation de deux manières, en entier tout en étant Prophète, sans intermédiaire, et fractionné ou partitionné par l’intermédiaire de l’ange Gabriel quand il était Messager.

Concernant la Prophétie, c’est quand il dit (j’étais Prophète et Adam entre l’Âme et le Corp.). Concernant le Message, le Coran dit : ﴾Et lorsqu’Allah prit cet engagement des prophètes : “Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un messager vous viendra…﴿ (Al Imrane, V 81). Il lui a attribué le nom de Messager dans ces temps lointains, les premiers temps de la création. Pour lui, bien entendu, et pour les Prophètes et Messagers qui l’ont devancé jusqu’au moment de son apparition. »   {Kitab Diwana Bittassarrof}.

Ecrit en arabe par M. Mohamed Ben mbarek 

Traduit en Français par M. Abou Maryem

128 : عدد الزوار